Le Scarabée
Masquer la pub

Repas dominical

par ARNO*
mise en ligne : 28 janvier 1997
 

Dans mon restaurant favori, on bouffe du curé tous les dimanches.

Allez, fallait pas me chercher... un lecteur excessivement réactionnaire m’ayant agressé pour l’innocente image qui accompagne la liste des mes éditos (« Dans 5 minutes... »), j’ai décidé d’en repasser une bonne couche dans l’anticlérical de base. Après tout la religion m’a suffisamment pourri la jeunesse pour que je ne me gêne pas aujourd’hui. Voici donc le menu de mon restaurant favori.

Hors-d’˛uvre

Les cuisses de grenouilles de bénitier en cassolettes

Agrémentées de petits pois et de pois gourmands, les cuisses désossées des grenouilles de bénitier sont servies dans une délicate sauce au vin blanc.

L’enfant de c˛ur servi dans son encensoir

Une entrée aux saveurs exotiques, légèrement fumée.

Le Carpaccio de sentiment religieux

Les tranches de foi sont si fines que vous pourrez lire le benedicite inscrit dans le fond de l’assiette. Un met raffiné d’une grande légèreté.

Plats

Pour accompagner les plats, nous multiplions les pains aux noix, pains sans levure et pains aux épices à la demande.

Le vicaire confit dans l’alcool

Un plat traditionnel. Idéal pour les dimanches d’hiver. Nos vicaires sont marinés pendant de longues années.

L’estouffade de curé à la vapeur d’eau bénite

Nos curés sont étouffés au tout dernier moment ; n’hésitez pas à venir choisir votre curé dans l’aquarium du restaurant.

Cervelet d’abbé en odeur de sainteté

Un met raffiné et rare. Selon le marché.

Le jambon de cul-béni au madère

Le plat familial par excellence. Notre chef sélectionne pour vous les culs-bénis les plus gras de la paroisse.

Les rognons de pape à la sauce aigre

Notre fournisseur officiel en rognons de pape vient de nous faire parvenir une livraison d’une exceptionnelle qualité. Profitez-en rapidement, les rognons de pape se font rares.

L’évangéliste en position du missionnaire

Un met très relevé, fort apprécié de notre clientèle bourgeoise.

La Marie couche-toi là en robe des champs

Un plat également très apprécié de notre clientèle bourgeoise, notre Marie couche-toi là est toujours à base de pécheresse repentande.

Pavé de martyre façon léonine

La viande est directement déchiquetée dans la masse.

Desserts

Les profiterolles de jeunes scouts

Très apprécié par notre clientèle écclésiastique.

Religieuse fourrée à la crème pâtissière

Notre chef apporte un soin tout particulier au fourrage des religieuses.

Assortiment d’ostilles

Idéal pour accompagner le café.

Dessert surprise : l’étouffe-chrétien

Comme son nom l’indique, c’est une surprise !

Le service lithurgique (10%) est compris.

Notre aimable clientèle intégriste peut passer directement ses commandes en latin de cuisine.

Lire aussi :